Previous Page  9 / 38 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 9 / 38 Next Page
Page Background

9

JUILLET 2020

ÉD I TO • SOMMA I RE

ACTUAL I TÉS

BRÈVES •

I NTERV I EW

V x E • 3x3 • 5x5 • SUPPL ÉMENT

“AVOIR UNE LIGNE DIRECTRICE”

Assistant coach de l’Équipe de France féminine et entraîneur de la Ligue Féminine 2 au

Pôle France, Grégory Halin est également en charge de la cohérence des contenus pour les

Équipes de France jeunes du secteur féminin.

"Quand j’ai été nommé assistant sur l’Équipe de France féminine en 2014, il y avait également cette idée de développer un

pont au niveau des contenus entre les A et les Équipes de France jeunes. C’était en filigrane. Les années passant, nous

sommes un peu plus rentrés dans cette démarche. Nous sommes une grosse Fédération avec beaucoup d’équipes et

beaucoup de compétitions et la difficulté était de s’accorder sur les points sur lesquels nous allions travailler. L’idée est

d’être plus efficace avec des préparations plus courtes. Cela passe par des contenus communs, des trames communes,

qui permettent de gagner du temps.

Si je devais schématiser il y a trois cercles. Le premier correspond au profil de l’équipe, sa spécificité. Le deuxième cercle

c’est le coach, qui doit pouvoir apporter une touche personnelle, avoir une marge de manœuvre. Et le troisième cercle

ce sont ces contenus communs sur lesquels nous pouvons nous entendre. On ne parle pas de systèmes ou de choses

précises mais plutôt de tendances qu’on souhaite développer à moyen et long terme. Au baccalauréat il y a le tronc

commun et les spécialités. Je trouve que c’est un bon compromis. Chacun ne fait pas ce qu’il veut et tout le monde ne fait

pas la même chose. Nous avons des thèmes de prédilection. La défense et le jeu rapide. L’agressivité offensive individuelle

et collective. Le basket évolue vers plus de rapidité et plus de tirs en première intention. Ce sont des choses qu’on essaye

d’amener progressivement.

Après l’été nous avons traditionnellement un debriefing au mois d’octobre, par secteur, féminin et masculin. Pendant 2-3

jours on revient sur ce que l’on a constaté pendant les compétitions, on évalue ce qu’on a mis en place. C’est un moment

important. En décembre nous faisons un séminaire pour nous projeter vers la suite. C’est là que l’on met en place les

choses.

Mon travail est de faire la synthèse de ces travaux. Le document référence produit est remis à jour chaque année. Il

concerne les Équipes de France mais également le Pôle France. Ce qui ressort c’est qu’on va vers plus de simplicité dans

tous les contenus, afin de garder de grandes lignes. Comment les entraîneurs ont réagi ? Au départ il y a forcément des

résistances. C’est un mode de fonctionnement qui nécessite de lâcher prise. Quand on est entraîneur on veut tout maîtriser.

Avec les années on voit l’efficacité du système. Et je ne parle pas de résultats, de médailles. Je parle de construction d’un

style. Cela a eu le mérite de poser des choses par écrit, de les fixer. De ne plus s’éparpiller. D’avoir une ligne directrice."

Bacot / FFBB